Actualités

Qu’est-ce que la transcription audio ou « audiotypie » ?

audiotypie

La transcription audio, connue également sous le nom d’ « audiotypie », consiste à retranscrire, sous forme de texte, un fichier audio. Elle devient actuellement un métier à part entière. Donc un transcripteur écoute un support audio à l’aide d’un casque dédié et il le convertit en document écrit, qu’il soit sous format word ou pdf. L’audiotypie est tout un art qui exige un sens de l’écoute et une maîtrise parfaite de la langue de base. En effet, un transcripteur n’a pas droit à l’erreur. Certes, un fichier son enregistré peut comporter une erreur venant d’un ou des intervenants. Cependant, il existe un certain type de transcription qui consiste à transcrire le fichier tel qu’il est. Alors dans cet article, nous allons aborder les différentes sortes de transcription audio  et les types d’événements qui peuvent se transcrire.

Les différentes formes de transcription audio

La facturation d’un transcripteur varie d’une transcription à une autre.

  • La transcription intégrale ou verbatim : ce type de transcription consiste à transcrire le fichier audio dans son intégralité. Pour cela, le transcripteur met en exergue les rires, les hésitations, les mots de suspens, et même les erreurs de langage ;
  • La transcription reformulée ou compte-rendu : il s’agit encore de transcrire la bande sonore de manière intégrale, mais cette fois, les répétitions, les hésitations et beaucoup d’autres aspects inutiles à l’écrit sont à supprimer. Le transcripteur corrige les erreurs de langue commises par l’un ou les intervenants. Avec cette forme de transcription, une fois la bande sonore transcrite, elle sert tout de suite d’un outil de communication diffusable et utilisable dans le domaine professionnel ;
  • La transcription épurée: elle consiste à adopter la même technique que celle de la précédente. Mais en plus de ne pas avoir aucune affaire avec les aspects oraux ou verbaux, sa forme est plus soignée et optimisée. Aucune erreur syntaxique et orthographique ne doit figurer également quelque part sur le fichier d’arrivé ;
  • La transcription synthétisée ou « synthèse » : celle-ci renvoie à une sorte d’analyse de discours. Il s’agit pour cela de ne transcrire que les idées les plus essentielles. Cette fois, le transcripteur doit avoir une grande connaissance générale, car la transcription peut porter sur des sujets très variés.
  • La dictée numérique : d’ailleurs, elle consiste en général en une transcription instantanée, c’est-à-dire elle ne nécessite pas parfois un enregistrement. Le débit de la bande sonore devient automatiquement assez lent, ce qui permet au transcripteur de transcrire instantanément les informations dictées par l’intervenant. Il transcrit ainsi en même tant qu’écouter l’intervenant parler lors d’un événement donné. Mais lorsqu’il doit y avoir un enregistrement avant la retranscription, le débit de la parole de l’intervenant peut être changé en fonction de ce qui arrange le transcripteur.

Les différents types d’événements qui peuvent être transcrits ?

Comme anticipée dans les paragraphes précédents, la transcription audio est une opération qui permet au transcripteur de transformer une bande sonore en texte, qu’elle soit une simple conversation ou d’un événement. Mettons l’accent sur les événements. Pour cela, nous pouvons avoir une émission de radio, un séminaire, une conférence, une réunion, une formation, une interview, un discours, un entretien et un documentaire.

Sharing is caring!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *