Piratage par mots clés japonais : fonctionnement, impact, réparation… 

Piratage par mots clés japonais : fonctionnement, impact, réparation…

Vous venez de vous rendre compte que vos pages s’affichent en japonais ou chinois dans les résultats de Google ?  Malheureusement, vous êtes déjà la victime piratage par mots clés japonais qui est une combinaison de black hat SEO et de piratage informatique à la façon des hackeurs. Nommée aussi “attaque par cloaking” ou encore “Japanese Keyword Hack”, cette attaque permet aux attaquants de profiter de la puissance SEO du site victime pour positionner sur les moteurs de recherche des mots clés.

Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le piratage par mots clés japonais, notamment son fonctionnement, ses conséquences et surtout comment l’éviter et réparer son site web.

 Piratage par mots clés japonais, c’est quoi ? 

Le piratage par mots-clés japonais, également connu sous le nom de spam SEO japonais, attaque par cloaking ou encore en anglais Japanese Keyword Hack est une technique de piratage via laquelle les pirates infiltrent votre site web et y injectent du contenu en japonais ou en chinois, souvent lié à des produits ou services de faible qualité. Le but de ces pirates est d’utiliser l’autorité d’un site web pour positionner ces mots clés et voler du trafic. Très concrètement, ils positionnent des mots clés sur votre site. Ceux-ci s’indexent et se positionnent sur Google. Les internautes cliquent dessus et sont redirigés vers les produits qu’ils vendent.

L’objectif principal des pirates est donc de référencer des produits à travers votre site, exploitant l’autorité de celui-ci pour ramener du trafic vers leurs sites web. Pour accélérer l’indexation, les pirates créent en automatique les pages et les envoient à Google via un sitemap. Cette méthode peut aboutir à une indexation massive, parfois atteignant 12 millions de pages en 48 heures, avec plus de 7 millions en attente d’indexation. Le nombre élevé de pages indexées en très peu de temps rend le nettoyage d’un site, mais aussi du SERP assez difficile à la suite d’un piratage par mots clés japonais.

Comment fonctionne le piratage par mots clés japonais ?

 Piratage par mots clés japonais, c’est quoi ? 

Comme tous les piratages, le piratage par mots-clés japonais utilise des logiciels malveillants pour exploiter les vulnérabilités de votre site web pour insérer discrètement des pages ou des articles contenant du texte en japonais. Des exemples courants de ces vulnérabilités sont les thèmes et plugins non mis à jour, des mauvaises configuration (des configurations incorrectes au niveau du serveur, des autorisations de fichier mal définies, des paramètres de sécurité négligés…), faiblesse des mots de passe, absence de chiffrement SSL et plus encore.

Une fois mis en ligne sur le site victime de hack par mots clés japonais, les contenus demeurent invisibles pour les utilisateurs ordinaires, mais sont détectés par les moteurs de recherche. Pour positionner ces pages, les pirates adoptent des techniques de référencement agressives afin de propulser ces pages dans les résultats de recherche pour des mots-clés spécifiques.

Concrètement, voici comment se présente un spam SEO japonais ! Par exemple, considérons que vous gérez un blog d’information sur le marketing digital. Alors que vous analysez les métriques de votre site web, vous avez découvert une chute du trafic et des anomalies dans les résultats de recherche. Des pages en japonais ou en chinois, liées à des produits de faible qualité et surtout que vous ne vendez pas, sont discrètement insérées.

Votre site, auparavant dédié au marketing digital se voit désormais associé à des requêtes comme « acheter des gadgets bon marché au Japon », mais tout en japonais ou chinois. Il s’agit malheureusement de piratage par mots clés japonais et il va falloir agir vite pour limiter les dégâts.

Comment savoir si on a été victime d’un piratage par mots clés japonais ?

piratage par mots clés japonais avertissement

Il n’est pas évident de savoir si on a été victime ou non d’un piratage par mots-clés japonais, car les pirates sont experts pour dissimuler leurs actions. Cependant, il existe certains signes révélateurs. Les voici :

❌ Apparition de texte en japonais dans les résultats de recherche Google : un signe évident de piratage par mots clés japonais est la présence de contenu en japonais ou en chinois dans les résultats de recherche liés à votre site.

❌ Augmentation du taux d’impression : vous ne pourrez pas louper ce signe ! Quand vous faites l’objet d’un piratage, normalement votre taux d’impression baisse énormément.  Mais s’il s’agit d’une attaque par mots clés japonais, qui est plus un piratage SEO, vous allez au contraire voir votre taux d’impression exploser dans la Search Console Google. C’est le signe d’activités suspectes.

❌ Baisse significative de trafic : si vous constatez une chute soudaine et importante du nombre de visiteurs sur votre site, cela indique forcément une attaque SEO ou une attaque informatique de votre site, dont notamment un piratage par mots clés japonais. Ce dernier étant la forme de piratage la plus courante depuis quelques années.

❌ Plaintes d’utilisateurs concernant des redirections non désirées : si votre site a été victime d’un hack par mots clés japonais, des utilisateurs pourraient signaler le problème via votre page contact.

❌ Restrictions d’accès au back office et sous-menu du back office : une fois dans votre site web, les pirates feront tout pour bloquer votre accès au back office.

Je vous suggère aussi cet outil détecteur de hack Japanese Keyword : cloaking.fr. Il permet en un clic de déceler un Hack Japanese Keyword et de voir ce que Google voit lorsqu’il visite votre site.

Les conséquences d’un hack de mots-clés japonais sur son site web

contenu caché lors d'un hack de mots-clés japonais sur son site web

Contrairement aux piratages classiques, le hack de mots-clés japonais nuit considérablement et parfois pendant très longtemps au SEO du site victimes. Les moteurs de recherche, en particulier Google, réagissent de manière drastique à cette violation en particulier, pouvant entraîner des pénalités sévères, des baisses significatives de classement et la marque du site comme potentiellement dangereuse.

Voici les principales conséquences d’un piratage par mots clés japonais :

Conséquences pour le site web

❌ Des problèmes de sécurité : un site web piraté expose des données sensibles et compromet la confidentialité des données des utilisateurs.

❌ Une perte de confiance des utilisateurs : les visiteurs hésiteront à interagir avec un site qui a été compromis, entraînant une perte de confiance. En réalité, il se peut que ceux qui se rendent compte que votre site a été victime de piratage ne reviendront plus sur votre site web.

❌ Des problèmes techniques : les attaques informatiques vont toujours de pair avec des problèmes techniques mineures ou majeurs. Il y a notamment le risque que certaines fonctionnalités ne fonctionnent plus, que vous n’ayez plus accès au site web ou à certains services et zones. Et dans le cas où le site n’a pas été réparé à l’aide d’un backup, il se peut que des problèmes techniques persistent.

❌ Perte de police d’écriture : il arrive qu’une attaque par mots clés japonais altère la police d’écriture du site, nuisant à son aspect visuel et à la cohérence de la marque.

❌ Augmentation du taux de clic : énormément de nouveaux contenus seront positionnés, ce qui se traduira par une augmentation du taux de clic. Bien évidemment, il s’agit de trafic non qualifié, nuisant à la satisfaction des utilisateurs.

Conséquences pour le référencement SEO

❌ Perte de confiance et sanction de Google : Google, soucieux de la sécurité de ses utilisateurs, va marquer le site piraté comme dangereux, entraînant une baisse significative de son classement.

❌ Difficulté à supprimer les mots-clés japonais déjà positionnés : une fois que les mots-clés japonais sont positionnés dans les résultats de recherche, il sera difficile de les supprimer.

❌ Désindexation de contenus légitimes et pertinents du site web : quand un site web est attaqué, Google réagit souvent en désindexant les contenus utiles et pertinents du site. Suite à cela, vous allez malheureusement connaître une baisse importante du trafic. L’autre problème est que ces pages désindexées seront par la suite très difficiles à réindexer.

❌ Désindexation complète : en réponse à des activités malveillantes, Google décide parfois de désindexer complètement le site, entraînant une perte totale du référencement.

❌ Altération des balises META title/description : les hackers vont modifier les balises META title/description de tous vos contenus. Cela entraînera une diminution du classement dans les résultats de recherche nationaux, affectant la visibilité.

❌ Hausse de trafic en provenance d’Asie : les modifications des balises META ont pour conséquences d’attirer un trafic non ciblé d’Asie, impactant la qualité des visiteurs et la performance du site.

Comment éviter un piratage par mots clés Japonais (cloaking) ?

Mises à jour régulières du thème et plugins

Effectuez des mises à jour régulières de tous les logiciels, plugins et systèmes de gestion de contenu de votre site internet pour corriger les vulnérabilités potentielles.

Utiliser des mots de passe forts

Renforcez la sécurité en utilisant des mots de passe forts pour les comptes administratifs. Cela empêche les accès non autorisés.

Surveillance proactive des activités anormales

Mettez en place un système de surveillance pour détecter toute activité suspecte, y compris des modifications inattendues sur le site.

Pare-feu robuste

Installez un pare-feu robuste pour protéger le site contre les attaques et les intrusions malveillantes.

Éducation sur le Phishing

Éduquez votre équipe sur les risques liés au phishing pour prévenir l’accès non autorisé par des moyens trompeurs.

Analyse régulière avec Google search console

Utilisez des outils comme Google Search Console pour une analyse régulière et être alerté en cas de problèmes de sécurité détectés par Google.

Tests de Détecteurs de Cloaking

Effectuez des tests occasionnels à l’aide de détecteurs de cloaking pour vérifier si le site affiche un contenu différent pour les moteurs de recherche.

En adoptant ces mesures proactives, vous renforcez la sécurité de votre site web et réduirez ainsi les risques potentiels liés au piratage par mots clés japonais (cloaking).

Comment réparer un site victime d’un hack par mots clés japonais ?

Réparer un site victime d’un hack par des mots clés japonais nécessite une approche méthodique et prudente pour éliminer toute trace de code malveillant. Suivez les étapes suivantes :

✅ Modifier tous vos mots de passe et restaurer votre site web : commencez par changer tous vos mots de passe pour éviter d’autres intrusions. Ensuite, restaurez votre site à une version antérieure de l’attaque. Il serait trop fastidieux de réparer la version du site qui a déjà été attaquée.

✅ Prévention des récidives : mettez en place des mesures de sécurité renforcées pour éviter toute réinfection, en corrigeant les vulnérabilités exploitées.

✅ Rapport à Google : informez Google de la situation pour éviter toute pénalité liée à un contenu dissimulé et démontrez que vous travaillez activement à la résolution du problème.

✅ Surveillance continue : mettez en place une surveillance constante pour détecter tout comportement suspect et réagissez rapidement en cas de nouvelles tentatives d’intrusion.

En suivant ces étapes avec précaution, vous rétablirez l’intégrité de votre site et minimiserez les risques de récidive tout en restant en conformité avec les directives de Google.

Cela étant dit, pour réparer un site victime d’un hack par mots clés japonais, il est préférable de faire appel à un consultant SEO.

Comment informer Google que mon site a été réparé suite à une attaque ?

Pour informer Google que votre site a été réparé après une attaque et empêcher ou lever toute pénalité, suivez ces étapes :

1️⃣ Connectez-vous à votre compte Google Search Console, l’outil officiel fourni par Google pour gérer l’indexation de votre site.

2️⃣ Assurez-vous que votre site est correctement vérifié et associé à votre compte Google Search Console. Si ce n’est pas déjà fait, suivez les instructions pour vérifier la propriété.

3️⃣ Utilisez l’onglet « Sécurité et actions manuelles » dans Google Search Console pour signaler l’attaque et décrire les mesures de réparation que vous avez prises.

4️⃣ Si Google a appliqué une sanction à votre site en raison de l’attaque, soumettez une demande de réexamen via Google Search Console après avoir effectué les réparations nécessaires. Expliquez en détail les actions que vous avez prises.

5️⃣ Fournissez une documentation détaillée sur les actions entreprises pour nettoyer votre site. Incluez des informations sur la suppression de fichiers malveillants, les mises à jour de sécurité, et toute collaboration avec des professionnels de la cybersécurité si applicable.

6️⃣ Informez Google que vous avez mis en place des mesures de sécurité renforcées pour prévenir toute récidive. Montrez que vous surveillez activement votre site pour détecter tout comportement suspect.

7️⃣ Si vous avez informé vos utilisateurs de l’incident, mentionnez-le également dans votre rapport à Google pour démontrer une communication transparente.

8️⃣ Continuez à surveiller votre site de manière proactive et assurez-vous de maintenir des pratiques de sécurité rigoureuses pour éviter de futurs problèmes.

Conclusion

Le piratage par mots clés japonais représente une menace sérieuse, altérant le fonctionnement normal des sites web. Son impact s’étend de la perte de trafic organique à la désindexation complète, affectant la réputation et la sécurité des entreprises en ligne. La nécessité d’une réparation approfondie implique la suppression minutieuse du code malveillant (une restauration d’une version antérieure du site si c’est possible), la réinstauration de la confiance des utilisateurs, et la mise en place de mesures de sécurité robustes. Prévenir de telles attaques nécessite une vigilance constante et une collaboration avec des professionnels de la cybersécurité. La résilience face à ces menaces garantit la pérennité d’une présence en ligne sécurisée et performante.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.